News

Yé Krik Sélection #2

       

Par Kacem |  Publié le Mercredi 23 Janvier 2013.

La Guadeloupe n'a pas que des tempêtes climatiques, elle a aussi des tempêtes artistiques. Seconde sélection de peintures de la part de Karey.

Pour cette nouvelle sélection tout droit sorti de Goudeloupe, Karey nous livre de grandes fresques à Saint François mais aussi à Saint Claude et Basse Terre. Les artistes locaux ne choment pas et collaborent même avec le canadien Olito qui était  de passage sur l'île l'année passée. C'est donc du wildstyle et des persos au style réaliste ou cartoon qui jonchent cette sélection, le tout sous le soleil s'il vous plait !

Karey est biensur de la partie avec les artistes présents à la jam de Saint François. Et c'est une fresque d'une longueur respectable qui a été réalisée le long du mur du Stade de la ville :


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street

(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


(Saint François - 2012) © Gwadloop Street


Quant à la fresque de Saint Claude, c'est Fenek, Olito et encore Karey qui se sont collé. Le terrain de tennis a désormais sa fresque !


(Saint Claude - 2012) © Gwadloop Street


Fenek (Saint Claude - 2012) © Gwadloop Street


Ishem (Saint Claude - 2012) © Gwadloop Street


Fenek, Olito, Reil & Xeud (Saint Claude - 2012) © Gwadloop Street


Karey (Saint Claude - 2012) © Gwadloop Street


Olito (Saint Claude - 2012) © Gwadloop Street


Pour finir, c'est en Basse Terre dans la ville éponyme que les deux dernières fresques se trouvent. Et c'est toujours avec la collaboration de l'artiste québecquois qu'elles ont été peintes.


Blast, Ishem, Olito & Reim (Basse Terre - 2012) © Gwadloop Street


D'une envergure moindre mais tout aussi visible, c'est dans un lieu aux noms symboliques (place des esclaves et rue du nègre sans peur) que les artistes ont laissé libre court à leur art :


Fenek, Karey & Reim (Basse Terre - 2012) © Gwadloop Street


Fenek, Karey & Reim (Basse Terre - 2012) © Gwadloop Street


Fenek, Karey & Reim (Basse Terre - 2012) © Gwadloop Street


Karey : FatCap | Blog

Gwadloop Street : Blog | Facebook

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS