News

Snake Géant

       

Par Vincent Morgan |  Publié le Samedi 14 Février 2015.

Chez Snake le graffiti est géant et imposant. Retour sur ses murs aux lettrages gigantesques. Graffiti Toulousain !


FC : Qui es-tu et pourquoi le graffiti ?

Snake : Mon est « Snake » que j'utilise depuis le début des années 90 environ 23 ans... Pourquoi le graffiti ? C'est juste une question de conjoncture et de contexte. J'ai toujours aimé dessiner, la feuille blanche n'a jamais était un souci pour moi pour autant que je me souvienne. En fait il s'est avéré qu'en pleine adolescence ce mouvement hip hop m'est tombé dessus comme une massue. Les bandes, les zulus, les danseurs, la musique et tout les codes qui vont avec, c'était fait pour moi ! Tout s'est fait naturellement en danse, rap et forcément le tag était aussi là, alors j'ai fait mon choix et l'histoire a petit à petit commencé.





FC : Combien de temps il t'a fallu pour réaliser ces murs ?

S : Tu sais cela dépend de la surface, des conditions du mur de son contexte géographique, si j'ai le temps ou pas, ça peut varier d'une journée à deux semaines selon la surface et son ambiance.




FC : Pourquoi des murs si géants ?

S : Sans doute que j'ai un égo trop démesuré pour me contenter d'un mur classique ! Non sérieusement c'est plus un terrain de jeux qui m'amuse qu'autre chose, je m'ennuie déjà dans les surfaces trop petites pour les pièces plus « classiques » en couleur. J'ai toujours eu une approche assez efficace sans frioriture sur les lettres et forcément encore plus sur les chromes qui par eux mêmes sont plus simples en général. C'est une évolution normale à mes yeux, faire des centaines de chromes j'en ai fait le tour, et le challenge m'excite beaucoup moins.

Mon approche des gros block-letters fait partie plus de la catégorie « stratégie publicitaire », on prend les fondamentaux du graffiti, et l'approche publicitaire urbaine comme le fait le graffiti depuis des années mais en version XXL. C'est une bonne stimulation pour moi et cela me permet de me mettre des challenges physiques et de productivité.





FC : Tu as des projets pour le futur ?

S : Il y a beaucoup de projets ; je prépare une exposition solo sur paris pour 2013, il y aura au printemps un évènement qui annoncera sous forme de performance l'exposition.

Je devrais être en collaboration avec une grande personnalité du monde de la cuisine à Paris, mais je ne peux pas en dire plus pour l'instant... et je projette un nouveau gros mur sur Toulouse de la même envergure que les derniers mais dans un endroit beaucoup plus compliqué, mais tu seras certainement au courant...

 

FC: Avec plaisir, merci Snake!








 

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?