News

Rone et ses muses

       

Par Wessame Benahcene |  Publié le Mercredi 16 Octobre 2013.

Beauté féminine, nostalgie, décadence et poésie. Les portraits géants de l'australien Rone ne nous laisse pas indifférents...


Article de Wessame Benahcene pour FatCap

Rone aime les femmes et il le leur rend bien. Les créations de cet artiste met en lumière leur beauté et leur grâce. Le thème choisi par l’australien est déjà vu. Mais son travail le démarque nettement des autres par sa technique de peinture. Très vraisemblants, ces visages de femmes intriguent. On ignore si ces modèles sont réels ou si ces visages sont le fruit de l’imagination de cet amoureux des belles choses.



Il produit ses œuvres grâce à 3 techniques : le pochoir, la bombe à main levée, le rouleau. Coulures, couleurs éclatante, jeux sur les textures du mur... ces portrait ont un coté ancien et nostalgique, il paraissent sortie d'un monde révolue se définissant par la grâce et la douce tristesse. Il ne nie néanmoins pas avoir déjà représenté des icônes cinématographiques, source d'inspiration illimitée.



Souveraines de l’image glamour, elles véhiculent une émotion. Nul besoin de représenter une femme dans sa "totalité" ou de tomber dans un cliché vulgaire dénudant son corps. Rone se concentre sur le visage et le regard. C’est lui qui véhicule cette émotion. Lui-même le dit : « je tente de localiser un point de friction entre beauté et décadence ». Le but est de créer le contraste entre la rue parfois sale et chaotique et la « beauté apaisante » des visages féminins affichés sur les murs. Les œuvres de Rone agissent comme des sirène envoûtantes.







Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?