Covering

ROA aux USA

       

Par Sophia Fatcap |  Publié le Lundi 13 Juin 2011.

Roa a bien optimisé son dernier séjour aux États-Unis.

Roa, artiste belge et globe-trotter avéré n’a pas chômé lors de son récent séjour aux Etats-Unis. De la côte ouest à la côte est, nous avons pu noter des traces de son passage. Notre correspondant à Chicago, Brock Brake, a plus particulièrement immortalisé les œuvres de Roa dans la « Windy city ».

Roa a grandi à Gand, petite ville de Belgique. Comme beaucoup de jeunes de sa génération, il est très influencé dans son adolescence par la culture américaine. Il cite Public Ennemy, Eric B & Rakim ou encore Wild Style. Il raconte :« Tout ce qui tournait autour du Hip Hop m’intéressait, y compris le graffiti. » Bien que cela ne se voit pas dans son travail actuel, il a commencé comme beaucoup de graffeurs a posé quelques throw-ups sous les ponts et sur les murs de sa ville.

Comment définir le travail de Roa ? Par son approche quasi naturaliste ? Sa tendance presque morbide à dessiner des squelettes ou des charognes de plusieurs mètres de hauteur ? Pour cela il explique: « les organes sont le centre vital de notre corps. Ils sont à l’origine de nombreux symboles et c’est ce que j’aime. Des peintres tels que Rembrandt ont fait  cela bien avant moi. »

Le mieux est encore de vous laisser vous faire une idée par vous même avec deux séries de photos. Chacune présente une fresque peinte par Roa à Chicago. Enjoy!

Première fresque


Seconde fresque


Texte: Sophia Aït Kaci

Photographies: Brock Brake

Partager sur: Twitter | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?