Interviews

ou est henry

       

Par Sophia Fatcap |  Publié le Vendredi 1 Avril 2011.

RAYD, artiste Marseillais au style novateur et humoristique utilise stickers, affiches et sprays pour présenter, partout où il passe, son personnage Henry le pigeon voyageur.

 

Comment as-tu découvert le “street art” ?

 

J'ai commencé par le graffiti vers l'âge de 16 ans. Après une coupure de trois ans, j'y ai peu à peu repris goût. Je n’avais pas pour autant perdu "les bonnes vieilles habitudes" : observer les rues, les nouveaux styles. C'est d'ailleurs le travail d'un artiste local (marseillais) qui m'a motivé à utiliser le sticker.

Pourrais-tu décrire ton art en trois mots ? 

 

Je dirais naïf, simple et efficace.

 

 

 

Comment t'es venue l'idée de créer Henry le pigeon voyageur ?

Je voulais faire quelque chose de très simple qui puisse être facilement identifiable avec une touche humoristique. Je me suis mis sur mon ordinateur et l'inspiration est venue... Le pigeon est universel, de ce fait mon art parle à tout le monde !   

 

Les voyages ont l'air d’être une source d'inspiration pour toi. Quelle ville t'inspire le plus?

Sans aucune hésitation New-York ! Brooklyn (Williamsburg), et Soho sont mes quartiers préférés, l'énergie qui s'en dégage est unique. J'ai d'ailleurs pris un grand plaisir à coller quelques stickers d’Henry le pigeon voyageur là-bas… 

 

 
 

 

Quels sont les artistes que tu apprécies tout particulièrement ? 

Shepard Fairey, La PQ Familly, l’artmada…il y en a tant. 

 

Où peut-on voir ton travail?

Dans la rue! Pour les feignants, un ami est en train de créer un site internet.

 

Quels sont maintenant tes projets?

Je compte voyager encore et toujours et continuer à faire vivre Henry à travers mes déplacements. Prochain voyage : Los Angeles. Je suis également un fou de tatouages, j’aimerais bien apprendre à tatouer. A bon entendeur…

 

Une anecdote que tu aurais envie de nous faire partager ?

Il y en a tellement ! chaque sortie a sa part de fous rires, d’adrénaline, et d’émotions. Cependant, je n’oublierai jamais ce jour où mon ami et moi avons sympathisé avec un sans-abri. Il s’était complètement accaparé Henry, c’était devenu son ami. Henry est universel !

 

Un petit mot pour la fin RAYD ?

Un grand merci à tous ceux qui me soutiennent, à ma famille, ma chérie, mes amis … Je dis aussi un grand merci à FATCAP ! 

Et surtout n’oubliez pas : si vous voyez une de mes créations, prenez-la en photo et envoyez-la moi pour que je la poste sur mon site. A bientôt !

 

Propos recueillis par Lili&Mimi

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS


Où c'est?