Covering

Les Bains-Douches

       

Par Chrixcel |  Publié le Mardi 16 Avril 2013.

Depuis janvier 2013, une exposition-résidence éphémère est installée dans l'ancienne discothèque mythique les Bains-Douches. À suivre jusqu'au 30 avril... décryptage.

Lorsqu’on s’arrête devant le 7, rue du Bourg l’Abbé à Paris, à l’adresse de l’ancienne discothèque mythique « Les Bains-Douches », on peut lire encore le papier scotché sur la porte de l’entrée murée et encadrée de deux statues dorées : « Soirée annulée ».


C215 © Stéphane Bisseuil


Il date de mai 2010. La fermeture par arrêté préfectoral de ce bâtiment fait suite aux travaux illicites réalisés par Hubert Boukobza, propriétaire du fonds de commerce et gérant de l’établissement dès 1984. L’abattement de certains murs porteurs menace actuellement la solidité de l’édifice, frappé de péril.


Thomas Canto © Jérôme Coton


Les Bains (appelés autrefois Guerbois) sont d’anciens établissements municipaux construits en 1885 et rachetés par des particuliers en 1978. C’est à partir de là que la discothèque est créée. S'ensuivent trente ans de renommée mondiale, avec le passage de nombreuses célébrités françaises et internationales et notamment le couple Guetta aux commandes de la direction artistique jusque fin 90.


Sten & Lex © Stéphane Bisseuil


Haut lieu de la faune new-wave, première réalisation de décoration de Philippe Starck, elle renferme aussi une fresque historique dans ses sous-sols réalisée par Futura en 1985 et un Space Invader de 2002 sur un mur carrelé…


Space Invader © Stéphane Bisseuil


C’est dans ce contexte qu’intervient la galeriste Magda Danysz. Contactée par Jean-Pierre Marois (le co-propriétaire qui a récupérée ses murs), cette dernière se voit proposer un projet pour le moins unique en son genre : devenir la commissaire d’une exposition éphémère d’artistes à qui il offre pendant quatre mois une résidence au sein même des Bains-Douches.


9ème concept © Jérôme Coton


Magda Danysz fait alors appel à une quarantaine d’artistes nationaux et internationaux principalement issus de la scène du street art.


YZ © Stéphane Bisseuil


YZ © Stéphane Bisseuil


Dès le mois de janvier, peintres et plasticiens se mettent au travail : les matériaux utilisés pour les installations en 3D sont récupérés directement sur les lieux (lattes de parquet, morceaux de boules à facette ou encore mobilier) et les bombes de peinture sont fournies gracieusement par Liquitex.


WXYZ © Jérôme Coton


Les artistes peuvent utiliser le lieu comme atelier et loger dans un appartement confortablement aménagé et chauffé jusqu’au début de la réhabilitation de l’édifice à compter de mai 2013.


Skki © Stéphane Bisseuil


Des artistes de toutes les générations ont le privilège unique de bénéficier pour leurs œuvres d’un écrin de 3000 m² en chantier, écrin qui fut pour certains celui de leurs soirées festives avant la fermeture du club… séquences souvenirs donc ! Et situation cocasse pour ceux qui se sont vus refuser l’entrée très select par la physio-cerbère, en s’entendant dire le fameux : « Je crois que ça va pas être possible » !


Psyckoze représente son crew 156 à l'entrée même des Bains


Seul hic : cette résidence-expo demeurera privée et accessible seulement à un nombre restreint de happy few. En effet, en raison de sa dangerosité, de la présence de trous dans le sol et d’étais, ce lieu de six étages ne peut être ouvert au public. À ce jour, de nombreuses photos ont été publiées dans la presse, et la galerie virtuelle permet de découvrir chaque jour un nouvel artiste.


Vhils © Stéphane Bisseuill


Vhils © Jérôme Coton


Deux photographes, Jérôme Coton et Stéphane Bisseuil, couvrent spécialement l’événement en exclusivité en vue d’alimenter le site en ligne, dans la perspective également de réaliser un livre et un documentaire.


Ce portrait de Thomas Canto devant son oeuvre "Effet 3D" par Jérôme Coton a fait l'objet de la couverture du magazine A Nous Paris (#597)


Beaucoup d'artistes sont d’ores et déjà visibles sur le site et dans la presse : Jacques Villeglé, Jérôme Mesnager, Psyckoze (graff, tags et lightpainting), les BBC ; Skki (installation dans la piscine), Jay One & Ash, Nasty, C215, Yz, Thomas Canto, Parole, Ludo, Vhils, Sten & Lex, L’Atlas, Cédric Bernadotte, JF Julian, WXYZ, Zeer, Gilbert1, les collages rehaussés à la bombe de Stew, les installations du collectif 9ème Concept, les aplats calligraphiés de Sowat ou encore Sambre (une sphère sur 2 étages en cours depuis 2 mois !)…


Depuis le moment où a été prise cette photo et maintenant, deux mois se sont écoulés, et la  forme sphérique en parquet de Sambre émerge -  © Stéphane Bisseuil.


Sowat © Jérôme Coton

Superbe vidéo de Yann Rineau pour le module de Zeer

 

A découvrir, les fameux « éphémères », poignantes apparitions de Gérard Zlotykamien, dont la portée émotionnelle prend tout son sens dans un lieu aussi chargé d’histoire. Immuables depuis leur création et atemporelles, ces silhouettes spectrales tracées à la bombe noire et rouge marquent avec puissance et justesse la fin d’une époque… celle d’un lieu en pleine mue livré bientôt à l’assaut des marteaux-piqueurs pour rouvrir sous la forme d’un hôtel de luxe en 2014.


Stew © Stéphane Bisseuil


Une parenthèse créative qui s’inscrit pour la postérité dans l’existence des Bains-Douches comme l’une des initiatives les plus audacieuses et originales, avec des œuvres en adéquation avec ce lieu d’exposition. Ce dernier offre un panel de matières et d’ambiances aussi varié que les styles de ses hôtes temporaires : caves, sous-sol, bureaux, appartements, moulures, cheminées sculptées, couloirs étriqués, décors rétro…


Gilbert1 © Stéphane Bisseuil


La vidéo du making of de Gilbert1 par The Mouarf :


Gilbert1 dans Les Bains from The Mouarf.


Un lieu rêvé pour les amateurs d’atmosphères underground, bien que les œuvres ne soient pas limitées aux volumes et surfaces intérieurs et que certaines soient visibles sur les façades côté cour.


Ash © Stéphane Bisseuil


A découvrir day by day bien d’autres visuels sur le site des Bains Douches (Katre, Jacques Villeglé, Jeanne Suspuglas, Joachim Sauter, etc... ATTENTION : la plateforme d’exposition éphémère disparaîtra le 30 avril en même temps que les œuvres : alors profitez-en avant l’arrivée des pelleteuses !


Legz / The spaghettist © Stéphane Bisseuil


Jean-François Julian © Jérôme Coton



Photo-titre : YZ © Stéphane Bisseuil - Photos Courtesy Galerie Magda Danysz.

Partager sur: Twitter | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?