Interviews

Gôm en live

       

Par Anissa |  Publié le Lundi 30 Avril 2012.

Tour à tour gribouilleur, graffeur, illustrateur, tatoueur… Gôm a plus d’une bombe dans son sac. Rencontre…

Depuis sa première BD « Flying Dick Crew » à l’âge de 10 ans, Gôm cultive un art bouillant mêlant humour, couleurs vives et art de la bande dessinée dans la lignée de Gotlib (rubrik à brak, pervers pépère). Ses influences ne s’arrête pas à cette BD culte, il y a aussi Liberatore, Franquin, Moebus, Vatine et bien d’autres, sur fond d’une culture Skate, Bmx, Surf, Snow.



Graffiti par gôme

Aujourd’hui il travaille dans son propre atelier à Paris en tant qu’illustrateur, et répond à différentes demandes, du magazine de la santé (France 5) à Vinci (parking). Son style marqué par des personnages caricaturés, aliénés voir burlesques, place le travail de Gôm dans le rang de la parodie picturale.

FC : Quel est ton parcours?

G : Ados, j'défonce, customise tout ce que je croise et j’ai fais parti d'une association Marasm, breakcore addict : illustration pour et sur vinyle, avec également des expositions, musique... Quand j’ai l'âge de passer les concours des écoles de dessin, je me fais ramasser donc je passe un an à la MJM puis je les repasse et choisis Garamond à Colombes (CAP). Pendant 3 ans de rigolade et de délires graphiques, en dessin d’exécution en publicité, j’ai fais de véritable rencontre avec les graffeurs Répy, Moïse, et les plus anciens : Sino, Sect, Indy, Riden, Dom. Malgré ces 3 années d’expériences je repars sans diplôme comme beaucoup d’autres. Je retrouve tous ces graffeurs quelques années plus tard, je m’inscrits à la maison des artistes et continue mon travail d’illustrateur.

FC : Comment jugerais tu ton style?

G : Mon « staïle », je dirais bordélique, mais tendances BD, couleurs, humours.

Personnage par Gôme


Sketche par gôme, graffiti artiste.

FC : Quelles seront tes prochaines actualités?

G : J'ai fais un mur pour une pochette de disque (Mad EP & Shadow Huntaz), à venir une expo en préparation.

FC : Quel est ton regard sur ta profession? L'univers de la création en général?

G : Comme je suis presque borgne, autodidacte et un peu trop dans ma coquille, je vois pas grand chose... Mis à part ma connerie, à l'heure actuelle il n'y a qu'une chose qui me fasse vibrer : l’art émergent! L’art urbain avec des personnalités comme Vhils, Aryz, Popay, Os Gemeos, Smash137, Mode2, Alex, Herakut, MadC, Maclaim… et bien d’autres encore. Je trouve qu’en France on est bien trop fébriles à l’art, la faute à qui?!


FC : Ton meilleur souvenir depuis le début de ton aventure artistique?

G : Trop pleins!! J'en ai un sur un bunker à la Palmyre, les gendarmes arrivent, pensent que l’on va s‘enfuir, on les attends, on joue la carte du  "pas au courant, à bon? on a pas le droit?". Étant donné que tous les bunkers sont dépouillés, ils nous font l’historique du site : la guerre… amandes de 3 millions de dollars, la morale, que dans ces bunkers il y a des séquestrations, des viols!! Ça dure un temps, puis ils nous raccompagnent à la voiture qui est blinder de peintures, de bombes, d’échelles…! Mais le dernier en date c'est la vente d'une de mes toiles aux enchères!

FC : Qu'est-ce qui fait pour toi qu'un graff est réussi?

G : Du style, de l'originalité, du flow et des bonnes couleurs.

FC : Que signifie ton nom et comment l'as-tu trouvé?

G : Vers l'age de 11 ans, je commence à crapoter mes premières clopes, du coup je gardais mes mégots. Mes amis m'appelaient donc Mégo puis ça s’est transformé par Gôm que j'ai gardé pour poser...

FC : Tu t'inspire de BD. Qu'est-ce que tu penses de leur influence sur le graffiti?

G : J'aime avant tout créer mes propres persos, et je trouve que grâce à des : Dran, Gutter, Bom-K... ça ajoute une petite touche d'humour et d'originalité incomparable.

Toile de Gom  Tintin


FC : Si ton style était une chanson ou un groupe de musique ce serait...?

G : Je ne travaille qu'en musique, le choix est difficile, donc je dirais : Urban Dance Squad: Fast lane, FFF: Le pire et le meilleur, NTM: Pass pass le oinj, Beastie Boys: Intergalactic, Rage Against the Machine: Calm like a bomb

FC : Association de mots. Je te donne une liste de mots, et tu me donne le premier mot qui te vient à l'esprit:

G : - Graffiti : World
- Sao Paulo : Os Gemeos
- Londres : Banksy
- Kenzo : Kidult
- Musique : Life
- Famile : Power
- Dieu : DTC

FC : Merci Gôm!

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?