Interviews

Futura à Paris

       

Par Wessame Benahcene |  Publié le Jeudi 26 Juin 2014.

Notre jeune photographe Alistair Wheeler est allé à la rencontre de Futura 2000 lors de son exposition Introspective. Rencontre.

Le 18 juin dernier, Futura 2000 présentait sa nouvelle exposition Introspective à la galerie Magda Danysz. L’artiste a accordé une interview exclusive à la rédaction. À cette occasion, nous avons choisi un nouvel angle de vue : celui d’Alistair Wheeler, jeune photographe de talent (et membre de notre équipe) dont le succès sur Instagram est fulgurant. Fan des créations de Futura, Alistair a recueilli ses propos.




Alistair : Pourquoi avoir choisi d'intituler ton exposition Introspective ?

Futura 2000 : Pour moi, ça représente beaucoup. C'est essiellement un jeu de mot. Plutôt qu'une restrospective, bien que j'ai assez travaillé sur quelque chose de retrospectif, ça représente le travail que je fais en ce moment. Ici, il est question de monter où j'en suis maintenant et de laisser les gens explorer cette facette.

A : Quelle est la principale différence entre ce que tu exposes ici et ce que tu as déjà fait par le passé ?

F : Ce sont simplement des peintures et des dessins. Ils introduisent mes personnages dans le monde de l'art. Il y a quelques années, vous pouvez voir formes de mes créations, mais ce n'était jamais un mélange entre les personnages et les peintures. Et c'est ce que nous essayons de faire ici et aussi à travers la dimension numérique des choses comme avec Instagram. Pour moi, c'est destiné à un jeune public qui n'a pas forcément l'argent pour acheter les grands tirages donc on diffuse beaucoup de choses différentes pour tout le monde.




A : Pionnier d'un mouvement artistique prohibé par le passé, quand vous avez débuté, le street art est devenu plus légal et entre dans les esprits comme un art à part entière. Comment en décrivez-vous l'évolution à travers votre expérience ?

F : Je ne pense plus être un pionnier mais plutôt un de ces grands anciens qui peuvent parler de leur expérience maintenant. Mais honnêtement, je suis surpris ! En 1990, je pensais "ouais, les années 80 étaient géniales et ce mouvement était surprenant mais, il ne va pas vraiment mener à grand chose". C'est pour cette raison que je l'ai abandonné pour un temps même si ce que nous avions commencé à New York, là où nous avons eu ces descendants du mouvement, qui l'ont fait évoluer là où il n'était encore médiocre. 




Alistair sur Tumblr

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?