Interviews

Flow Painting

       

Par Vincent Morgan |  Publié le Lundi 10 Mai 2010.

Arnaud Florentin alias Flow Painting est un artiste de Nancy qui a développé une technique de peinture basée sur des jets et la coulure. Interview et images.

Arnaud florentin

 

Interview avec Arnaud Florentin alias Flow Painting, un peintre talentueux de Nancy.

 

FC: Comment as-tu commencé, et comment est venu cette envie de créer?


J’ai commencé à dessiner en primaire. C’est  au lycée que je me suis plus sérieusement intéressé à l’art. Je dessinais et je peignais sur tout type de support qui me tombait sous la main : cartons, planches, draps… je sculptais également  la terre et le bois. Puis je me suis mis au graffiti, on réalisait de grandes fresques dans les hangars et terrains vagues. En 1998, je suis rentré à l’école des Beaux Arts avec une série de portraits. Depuis, je continue ma recherche.

 

 

FC: D'où te vient cette attirance pour les coulures et le jet de peinture?

 

Les coulures et les projections se sont intégrées rapidement dans mon travail.  Dès le début, il y a une dizaine d’années, je peignais de grands visages en noir et blanc dégoulinants. Le mouvement, la vitesse, l’énergie de mes personnages se traduisent de cette façon. La gestuelle est très importante dans ma peinture. La peinture doit vivre, déborder, couler, s’exprimer.

 

Flow painting

 

FC: Es-tu lié au graffiti ou au street art?

 

Oui, j’ai fait un passage par le graffiti alors que je peignais en parallèle sur toile. Cela a duré quelques années,  du lycée jusqu’aux premiers années d’écoles d’arts. Je mélangeais peinture acrylique et bombe sur le mur. C’est la confrontation au grand format et la palette de couleur qui m’intéressait.

 

 

FC: Tu continue à peindre de grands supports, ou ça fait partie de ton passé?

 

Oui, pour  le changement de support et la taille, je réalise de grandes pièces en extérieur de temps en temps.

 

Flow painting dans la rue

 

 

FC: Pour tes portraits tu pars d'une photo ou tu les crée de zéro?

 

Je pars en général d’un shooting avec un modèle ou de photos prises dans la rue. La photographie fait partie de mon travail, je fais également des croquis. C’est  un ensemble de dessins et de photos qui me donne l’idée de la toile.

 

Portrait

 

 

Flow painting art sur toile

 

A

 

FC: J'imagine que tu as été influencé par Pollock... Quelles sont tes autres influences?

 

Oui, c’est l’artiste du Dripping par référence, mais cette technique s’est imposée d’elle-même. Elle est une étape dans le processus de création. A force de projeter de la peinture à grands coups de brosse, j’ai choisi de ne plus toucher la toile, c’est le mouvement du peintre tout entier qui dirige la peinture et la laisse s’égoutter sur la toile. Ma peinture s’est donc scindée en deux. D’un côté les toiles en Dripping que j’expérimente depuis 4 ans, et la peinture aux pinceaux que je développe depuis 10 ans.


Je suis influencé par des peintres comme Lucian Freud, Francis Bacon, Jenny Saville mais aussi De Kooning, Soulages… Ils sont nombreux à me donner envie de peindre !


Pollock:

Pollock

 

De kooning:

Kooning

 

Lucien Freud:

Lucien freud

 

Jenny Saville:

Saville

 

 

FC: Tu viens de Nancy, est-ce plus dur de percer quand on ne vient pas de Paris? Te sens-tu obligé de passer par Paris?

 

Je ne pense pas qu’il est plus dur de percer, cela prend peut-être plus de temps pour se faire connaître. Je travaille dans la région avec des galeries à Strasbourg, Metz et Nancy et expose en France, Belgique et Luxembourg ainsi qu’en Corée. Paris m’inspire par son énergie, son effervescence et ses nombreuses expositions. J’y séjourne régulièrement mais il est plus facile de se loger et de trouver un atelier en Province ! J’ai d’ailleurs exposé une grande série de portrait au Shop, un lieu plutôt Street Art dans le 1er, à l’époque où il exposait des artistes. L’an passé, j’ai travaillé avec une galerie dans le 18e.

 

atelier de flow painting arnaud florentin

 

dd


FC: Comment s'est faite la rencontre avec le basketteur Kadour Ziani (une détente sèche incroyable!!!)

 

Kadour est originaire de Nancy tout comme moi. Il connaissait mon boulot et moi ses dunks ravageurs ! Il a une grande force, une aisance à défier les lois de l’apesanteur  et une libération lorsqu’il qu’il claque son dunk … c’est ce que je recherche dans la peinture.

 

Vidéo d'une performance live avec Kadour Ziani à voir sur le site dans la section Live Painting.

 

Flow painting

 

FC: Quels sont tes prochains projets? Exposition? Séries? Voyages? Collaboration?

 

Je prépare une exposition à Cannes d’une vingtaine de pièces de mai à septembre. De nouvelles séries sont également en préparation, en collaboration avec d’autres artistes. Des projets d’édition, des expositions en salons et galeries à venir pour la rentrée prochaine…

Je participe aussi en mai au parcours PERFFUSION à Lyon organisé par Démocratie créative et l'exposition à Cannes est à la galerie GDG Daniel Guidat

 

Le site de flow Painting

 

Flow Painting sur FatCap

 

Parker

 

KK

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?