Interviews

Interview Esper - HEC

       

Par Chrixcel |  Publié le Dimanche 5 Avril 2015.

Esper se livre dans une interview sans concession dans le nouveau Graffbombz ce mois-ci. Il présente pour FatCap le crew qu'il a co-fondé avec Raphaël : le HEC.

Pour en savoir plus sur ce graffeur aux talents multiples, nous vous invitons à lire le Graffbombz n° 54 (pp n° 8 à 13) où il y parle de ses débuts, de sa vision du graffiti actuel, de son travail et de ses aspirations.

Retour avec FatCap sur la facette Zulu Nation et la présentation plus en détail du crew HEC dont le millésime fut sans conteste l’année 2011… Esper nous présente l’un des collectifs les plus hip-hop de la scène parisienne, avec un langage tout aussi "haut-en-couleur" que ses graffs. Des images, des vidéos et des mots sans complaisance.

Fresque "Swaggers" en plus grand ici

FC : Le HEC (Haut En Couleur) dont tu es l’un des fondateurs avec Raphaël (aka Mookat) est un crew assez complet au regard des disciplines du Hip-Hop, peux-tu nous présenter ses membres et l’esprit du crew ?

Au départ nous n'étions qu'un crew de graffiti comme les autres... Mais à force de rencontres et d'affinités on en est venus à transformer le crew en un collectif d'artistes polyvalents.

Aujourd'hui le collectif est formé de graffeurs, de vidéastes, de web-développeurs, de MCs, de photographes, d'architectes, etc... Et ce qui nous rassemble en grande partie c'est la culture hip-hop.

Aujourd'hui les membres du Collectif sont ESPER, RAFE, SEBA, DAMS, SLIM, KORNY, KOUKA, GUSTAV, SOKET, MOUSTACHU, POIL2BEAT, RICHARD.

Photo : Soket, expo "Bodycalligraphisme" à Frichez-nous la Paix


Fresque "FatCap" en plus grand ici

Il y a également le HEC 974, qui représente bien le crew à la Réunion et qui est composé de MICK et NAYH.

En parallèle de la fresque que l'équipe parisienne a réalisée rue des Pyrénées pour FatCap (sous la pluie et le froid), ils ont réalisé une fresque avec la participation de Meo, autre graffeur de l’île de la Réunion, en tongs et bermudas !

HEC reste aussi un crew de graffeurs, dont les membres sont ESPER, RAFE, SEBA, DAMS, SLIM, KORNY, KOUKA, NAYH, MOON, HAZART, JELLY, POL. Ce sont tous des artistes talentueux auprès de qui je suis très fier d'évoluer.

FC : En un an, ton crew a été présent et invité dans beaucoup d’événements, sans parler des activités de chacun des membres très actifs en parallèle. Peux-tu nous faire un résumé des réalisations de ton crew sur 2011 et quelles sont vos perspectives pour 2012 ?

En fait c'est marrant ce que tu dis parce que j'ai l'impression que depuis mai 2010 on n’a pas arrêté... Il y a eu le lancement du site internet HEC (promis, un jour il sera actualisé...), avec la fresque et la vidéo d'accueil du site. Ensuite il y a eu "Imaginez Maintenant", évènement lancé par Chaillot pour promouvoir les esprits créatifs de moins de trente ans... Nous étions sortis lauréats de l'appel d'offre lancé par le théâtre national de Chaillot, et nous avions présenté les disciplines du hip-hop et de notre collectif dans un programme déambulatoire.

Très vite après on s'est structurés en asso pour pouvoir gérer la programmation de la galerie "Frichez-nous la paix" à Belleville... Programmation que nous partageons avec le PhotoGraff Collectif (PGC). Nous avons tenu une première résidence de trois mois entre août et octobre 2011, nous reprendrons résidence pour trois mois Haut En Couleur à partir de mai 2012, et nous ouvrirons le bal avec un invité de marque...

On a du participer à une quinzaine de jams, et évènements graffiti en France courant 2011, dont les jams de NIORT, ST-OUEN, LAST SUNDAY, JAM TWE, RUE-STICK, CHATEAU THIERRY...

Série de toiles, expo HEC, invités des MAC au Carré Baudouin à Paris


Esper, T-Kid... lire l'article FatCap sur le Kosmopolite 2011

Puis nous avons été invités par les MAC à participer au KOSMOPOLITE, à l'exposition EUROPA GRAFFITI, et à la fresque GRAFFITI ALL STARZ rue des Pyrénées en soutien au Japon... ça reste pour moi un honneur et un énorme plaisir d'avoir pu participer à ces évènements ! Peindre sur un mur orchestré par Loomit, au dessus de T-KID, SKE, KONGO et entre BONGA et BINHO... un pur kif !

Enfin nous avons réalisé plusieurs prestas pour des agences évènementielles, ainsi que des ateliers ! Les actus persos des membres aussi sont bien chargées...

Kouka a sorti son album, son bouquin, et a connu une grosse actu expo cette année.

Fresque "Rip Guru" en plus grand ici

Gustav aussi en se lançant avec succès dans la vidéo (voir sa page). Avec la réal de clips et la créa de son projet JUST ONE RECORD ou son site.

On a énormément de projet dans les tuyaux... Restez connectés on commence à peine !

FC : Tu développes la partie « graff » dans Graffbombz, alors parle-nous de ton travail sur toile ?

Il m'a fallu longtemps avant de pouvoir recommencer à peindre sur toile...Je suis resté longtemps inactif sur ce support car j'avais décidé de ne plus foutre les pieds en galerie ! Mais encore une fois ce sont mes pairs qui m'ont convaincu, et m'ont proposé de participer à des expos... entre nous, à la fraîche ! On est pas bien là ?

Mon travail sur toile est une continuité de mon travail sur le mur mais sans être le même !

J'aime travailler des formats moyens de 100x100cm par exemple, et j'aime travailler à la bombe... mais pas que ! Dans mon travail sur toile, on retrouve toute l'importance de la dynamique et du mouvement que j'énonçais plus haut, mais aussi l'impact des couleurs et de la lumière ! Je ne pense pas que mon travail sur toile soit encore arrivé à maturité... Mais j'y travaille ! J'ai encore quelques années devant moi avant de pouvoir prétendre à la catégorie "artiste".

"Monkey fresco", en plus grand ici

FC : 2011 aussi marque ton engagement au sein de la branche française de la Zulu Nation, qu’est-ce que ça a changé pour toi ?

J'ai été intronisé LORD ESPER par les KINGS DJ NUMBER6, NEOK, et DJ MIRS fin 2010. J'ai eu la chance d'être intronisé par des artistes talentueux dont j'apprécie et respecte le travail et qui sont de plus des amis chers ! C'était pour moi un véritable honneur car cela représentait une reconnaissance de mon travail, et surtout, ils me reconnaissaient comme étant un acteur de cette culture qui a bercé ma vie qu'est le hip hop !

Featuring Neok

FC : D’ailleurs, peux-tu nous présenter les activités et de la Zulu Nation en quelques mots ?

La ZULU NATION, c'est le regroupement des disciplines du hip-hop et de ses acteurs, dans le but d'avancer positivement, et ensemble, et dont les valeurs restent PEACE, LOVE, UNITY and HAVING FUN. Je pense que quand tu entends ces valeurs, tu comprends tout le reste !

Sly2 birthday

N'en déplaise à ses détracteurs, la ZULU NATION française n'est pas morte... Elle est bien vivante, et vous allez entendre parler d'elle ! On a laissé trop longtemps des arrivistes qui n'y connaissent rien, diriger ce que le public croit être le hip hop dans ce pays... Nous en parlons souvent avec mon pote Neok, mais il est tellement triste de voir le nombre de gens qui en portent les couleurs sans en connaître son histoire...

Il faut aller voir le site de la ZULU France pour en savoir plus et se tenir au courant de notre actualité.

Kolor93, Saint-Ouen

FC : En tant que directeur artistique, quels sont les aspects de ton métier que tu kiffes ? Le graffiti trouve-t-il sa place dans les commandes de tes clients ou pas du tout ?

Je suis un tricheur... Les gens se lèvent le matin pour aller bosser, ils tirent la gueule, ils doivent rendre des comptes, ils ont des horaires, des collègues cons, et une machine à café dégueulasse... Moi non ! J'ai fait de ma passion un métier... Alors même si c'est dur, qu'il m'arrive de bosser 18h par jour etc., je reste persuadé d'avoir fait le bon choix.

Je fais quoi ? Je fais des images... du visuel ! Et c'est large, et ca permet d'aller toucher à tout ! Les mecs qui vont à l'usine, eux ils travaillent. Moi je kiffe tous les jours ! Et mon statut de freelance m'offre une liberté d'action et de choix qui permet de ne pas me lasser.

Ce que je kiffe dans ce métier c'est l'aspect créa avant tout. Devoir tout créer à partir de rien, ou d'un pauvre brief imprécis et incomplet écrit par un stagiaire. Le challenge de chaque nouveau contrat, où d'un coup tu te rends compte qu'il va falloir en plus de ton travail, devoir comprendre très vite comment fonctionne un nouveau logiciel ou une nouvelle technique essentiels à la réalisation du projet ! C'est excitant et valorisant à la fois.

Je ne vends pas de graffiti... Le graffiti n'est pas un métier, ce n'est pas une carrière, ou un moyen de diriger le monde... Le graffiti c'est un kif ! Ça s'arrête là...

Bien sûr que la tentation est grande, et les demandes régulières, mais je m'efforce de ne pas vendre du graffiti. Je vends de la déco oui, ou de l'habillage, ou de la scénographie. Et petit rappel... non, dessiner des grandes fresques illustrées avec une bombe ce n'est pas du graffiti ! Par contre, il est évident que le graffiti ressort dans certaines de mes créas... Ca fait partie de moi, c'est dans mes veines ! J'ai appris à tenir un crayon avec le graffiti, donc fatalement mon graphisme transpire le graff et l'imagerie hip hop. Mais pas que... Je suis aussi capable par exemple de créer toute une charte signalétique hôtelière comme je le fais pour le Club Med depuis 5 ans... J'ai appris avec le temps à être capable de faire autre chose que du graffiti, et de m'éloigner de ses codes.

Dédicaces 

Merci à tous ceux qui nous ont invités et accueillis partout durant cette année. On a vécu des moments fous grâce à vous. Une spéciale pour ma famille, mon crew, le HEC !!

Big up au MFK, et à la ZULU NATION ! PEACE AKHIS AND OUKHTIS. Et particulièrement à mes frères NEOK, DJ NUMBER 6, DJ MIRS, YOSHI, YELLOW, et HONDO !!

Dédicace à TEAM (GrosseBitte ma gueule), INTOX, TONIO, ASTRO, KANOS, SKEY, OZER, SHUPA, SKIO, CALIGR, LADY ALEZIA, HEK, DURBAN, NATAS, OPSE, SANE, JACK2, TOREK, OMOUK, NAS, TRASH AGRUM, JOHN LOW, KATRE, TAKT, SLY2, DJALOUZ, FAKIR, DEKOR, EXTAZ, PESCA, JENK, ELFA, PEARL, COLOR CIRCUS, ODV, 2AC, HVA, MZF, OCT, BDG, MAC, 3HC, ONOFF, PGC, OMT, SWC, TER, LCN, MCT, TWE, AOC, aux WACKY BROTHERS, BOEZE et RIO FLUO.

À tout ceux que j'oublie, désolé...

 

Propos recueillis par Chrixcel, crédits photos Esper & Chrixcel.


Retrouvez le complément de cette interview dans le mag papier Graffbombz n° 54 actuellement en kiosque, petit aperçu sur Allcity Blog !

Partager sur: Twitter | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?