News

bubble project

       

Par Sophia Fatcap |  Publié le Samedi 9 Avril 2011.

Riposte artistique et engagée face à l'overdose de publicité

Coller des bulles de BD sur les affiches publicitaires pour inciter les passants à s’exprimer, voici l’objectif du « bubble project ». Cette initiative d’un ancien designer a débuté en 2005 dans les rues et le métro de New York. Le résultat a sans doute dépassé ses espérances.

Le « bubble project » réunit les ingrédients des très bonnes idées : simple, ludique, créatif et porteur de sens. Simple car, comme l’explique le site internet dédié au projet, il vous suffit :
-    d’imprimer les bulles sur votre imprimante,
-    de les découper avec des ciseaux,
-    d’appliquer de la colle au verso,
-    et de vous amuser !



Une fois équipé de son stock de bulles, le « bubble-man » s’attaque aux panneaux publicitaires. Autant dire qu’il a l’embarras du choix. Les passants et leur inspiration du moment font le reste. Le résultat peut-être un message militant, vulgaire, surprenant. Drôle très souvent.  

 

 

 



Le mouvement a rapidement pris de l’ampleur. Relayé par des pages facebook, les ‘antennes’ locales se sont multipliées : Paris, Milan, San Francisco ou encore Lausanne ont leur propre site pour rendre compte de la vie des bulles déposées par les membres. L’idée repose essentiellement sur son aspect participatif. Sans l’intervention du public, le projet perd une partie de son impact. Ce qui compte c’est la photo de l’affiche une fois la bulle remplie des réflexions des passants. Comme toute œuvre de ‘street art’, les affiches bubblisées évoluent après le passage de l’artiste. Et leur durée de vie est limitée. Elle se compte en heures ; au mieux en jours. Pas en semaines ou en mois. Les collages s’envolent, mais les photographies restent.




Coller des bulles vierges, c’est inviter les autres à s’exprimer. Selon l’inspiration des passants, on peut avoir de très belles surprises. Et par le simple fait d’apposer ces bulles sur des affiches publicitaires, le colleur délivre déjà un message : riposter contre « l’attaque publicitaire » des compagnies en « transformant leur monologue en dialogue ouvert au public ». C’est ce que revendique les ‘bubble-men’ dans leur manifeste. Puisque les « stations de métro, gares, rues et squares nous assomment de messages que nous n'avons pas forcément envie de recevoir », le bubble project « propose de transformer ces publicités ennuyeuses (…) pour y partager nos pensées (…et) laisser libre cours à l'imagination. »

Texte : Sophia Aït Kaci

Pour aller plus loin

Explication du projet en pleine action (en anglais) - video

Site internet du Bubble project

Page Facebook - Bubble Project - Paris

Partager sur: Twitter | Instapaper

DERNIERES VIDEOS