Interviews

Sueme

       

Par Vincent Morgan |  Publié le Lundi 21 Juin 2010.

Entretien avec Sueme graffiti artiste canadien de Vancouver. Trains, camions, toiles et rue, Sueme s'approprie tous les supports et varie les styles avec une aisance déconcertante.

Sueme graffiti


Sueme, graffiti artiste de Vancouver au Canada.


FC: D'où viens-tu Sueme? Raconte-nous tes débuts et ta découverte du graffiti.

Je suis originaire de VancouverUne belle ville sur la côte ouest du Canada. J'ai découvert le graffiti au collège à cause de mes parents. Je vivais sur le côté est de la ville, mais mes parents ne voulaient pas m'envoyer dans une école de ma région parce qu'il y avait beaucoup de violence et de gangs. Ils m'ont donc inscrit dans une école sur la côte ouest. Pour aller à l'école je devais prendre une longue ligne de bus à travers de nombreuses rues où le graffiti était omniprésent. Je te laisse imaginer combien ce voyage quotidien était passionnant, je pouvais voir quels étaient les crews en place, qui était passé sur qui, qu'elles étaient les embrouilles, les nouveaux styles...etc.

 


FC: Quelle est la signification de ton nom?

Mon nom fait référence à l'expression "Sue Me" qui veut dire "intente moi un procès" ou "réclame moi de l'argent". Le monde d'aujourd'hui tourne autour de l'argent. Plus précisément dans le graffiti ou l'art, tu dois vendre ton oeuvre, et même si tu ne fais que du vandale, il va falloir que quelqun paye pour nettoyer. Tu vois ce que je veux dire? On va toujours chercher de l'argent dans la poche de quelqu'un. Ce qui est drôle dans le cas du graffiti, c'est que certaines personnes payent pour l'enlever et d'autres pour l'acquérir. On en arrrive jusqu'à faire des procès pour de la peinture. Le nom Sueme m'est venu naturellement pour dire que même sans argent, même si on m'attaque en justice jusqu'à la mort, et qu'on essaye de tuer cette passion, vous ne pourrez jamais m'enlever ma créativité. Ma créativité ne rentre pas dans leur cage. Intente moi tous les procès que tu veux, oblige moi à vendre mes toiles, quelque soit la démarche monétaire, mon graffiti sera toujours là, toujours créatif et vivant.

 

Sueme truck graffiti

 

graffiti canada freight

 

FC: Quel était ton intérêt pour l'art et qu'est-ce qui t'a amené à créer toutes ces choses?

Honnêtement je n'ai jamais été intéressé par l'art. Le graffiti m'a appris à faire preuve de créativité et il a encouragé mon côté artistique.


FC: Qui sont les membres de ton crew NWK? Que veut dire NWK?

North West Kings, Nation Wide Krew, Naturals With Kolour, je ne sais pas, il y a 
beaucoup de significations différentes. La ligne directrice c'est que ce crew rassemble des personnalités qui ont fait leurs preuves dans le mouvement. Les membres du NWK crew sont ENSOE, DEMOS, GUTS, FES, WEBS, ASESR, DIFER, HOSER et DUTCH.


3

 

FC: Peux-tu nous parler de la scène de ta ville Vancouver? Quels sont les crews les plus productifs?

La scène graffiti était folle quand j'ai commencé à être à fond dedans. La ville était complètement retournée. Mais pour ceux qui ne connaissent pas notre ville, il faut savoir qu'elle a récemment accueilli les Jeux olympiques (Vancouver 2010) alors à partir de 2003, la ville a dépensé des millions pour nettoyer les rues. Les programmes de décors muraux ont été remplacés par des programmes de nettoyage radicaux. La plupart des spots et des terrains où tu pouvais trouver des pièces fantastiques ont été détruit pour la construction d'un métro aérien. Vancouver n'est pas une ville énorme, donc c'est difficile de dire qui est le crew le plus productif, d'autant plus qu'ici les graffeurs agissent par vagues. Certains crews peuvent tout déchirer pendant une année et ne rien faire l'année d'après. La police anti-graffiti est très bien structuré donc il y a des vagues de production si bien que si tu viens à Vancouver, les peintures que tu verras représenteront uniquement le crew motivé du moment.


FC: Comment définirais-tu ton travail. Quelles sont tes inspirations?

Au cours des dernières années, j'ai été inspiré par les styles New Yorkais classiques, mais je ne me mettrais pas dans une boîte, il me semble que l'on passe toujours par différentes phases. Je définirais mon graffiti comme d'influence classique avec un penchant côte ouest  qui revisite de façon décomplexé les bases. 


Mais surtout je suis fasciné par l'idée d'éternité des styles de graffiti. Je suis étonné quand je regarde une pièce faite dans les années 80 dans le métro de NYC qui surpassent encore 70% de ce qui se fait aujourd'hui. Depuis que j'ai compris ça, j'essaye de faire des pièces intemporelles. Ensuite pour revenir à la définition de mon style, j'ai une formation en étude de beaux-arts et en peinture abstraite, donc forcément ça influence beaucoup mon travail.

 

sueme candan graffiti

 

Sueme pice of graffiti

 

FC: Tu as plusieurs styles différents, tu peux faire de la 3D, du wildstyle ou du bloc assez facilement. Où veux tu emmener ton style et comment veux-tu le faire évoluer?


Je crois que j'ai toujours été prêt à expérimenter. C'est ce qui a contribué à façonner mon style. Je pense que mon style a évolué surtout grâce aux trains et aux frets. Ici il y a un style sur mur et un style sur train, j'ai façonné le mien sur train. A coté de ça je continuais à développer mon style sur mur, et avec le temps les deux styles ont fusionné, mais c'est vraiment le style sur train qui a eu le dernier mot!


FC: Comment organises-tu tes peintures? Tu fais des sketches? As-tu des habitudes particulières avant de peindre?


La plupart du temps, c'est freestyle. J'ai plus de facilités à m'adapter à un espace plutôt que de peindre en fonction de l'oeuvre. Je fais la plupart de mes sketches sur le mur lui-même, je sculpte les lettres... Sinon evidement, je fais des sketches sur papier, c'est fondamental et tous les bons graffeurs savent combien il est important de s'entrainer sur papier. L'étape du dessin est très importante, parce que c'est le dernier moment pendant lequel tu peux apporter des changements majeurs, une fois que tu à fait tes lettres sur mur, t'es coincé et forcément dans un "cadre".

 

Sketch

 

sueme


FC: As-tu besoin de quelque chose en particulier pour être créatif?

J'ai besoin que les étoiles soient alignées.



FC: Haha, parles-nous de l'événement "Paint Your Faith". Nous savions qu'il y avait un mur avec Indigo, Peeta Titi Freak et Faith47, mais il y avait également une exposition avec toi et Chor Boogie non?

Paint Your Faith a été un événement incroyable. Les collaborations internationales avec des artistes de grande renommée sont très rares dans ma ville. C'était génial de les rencontrer et de pouvoir présenter mon travail. L'exposition était superbe, et le mur peint est fascinant. Les retours sont très encourageants.



FC: Que penses-tu de l'excitation autour du street art récemment?

Je pense que c'est en rapport avec l'histoire de l'art, les impressionnistes étaient détestés au début, et puis ils ont été adulés! Et l'histoire se répète avec le pop art. Nous savons tous à quel point le graffiti a été détesté. C'est la haine qui engendre le désir.



Analyses:

FC: Qu'est-ce qui fait qu'un graffiti est réussi?


Les lettres sont déterminantes. Pour moi c'est avant tout les lettres et ensuite l'énergie visuelle que dégage la pièce qui font que le graffiti est réussi ou non.

 

Alphabet

 

FC: Que penses-tu du graffiti en Europe ?

Je l'aime. C'est toujours merveilleux de voir comment d'autres artistes font leurs pièces. C'est très intéressant pour moi d'observer les styles europèens et de voir comment chaque artiste évolue. J'espère qu'il en est de même lorsque les Européens voient mon travail.


FC: Selon toi  comment va évoluer le street art dans 10 ans?

Je ne pense pas que je suis bien placé pour le prédire. Ce qui est sur c'est qu'il va être de plus en plus accepté par la société.



A propos de Sueme:



FC: Pratiques-tu d'autres formes d'art?


Oui, je fais du graphisme, de la photographie, de la peinture abstraite et j'aime aussi m'essayer aux mélanges des techniques.

 

4

 

5

 

6


FC: Qu'est-ce qui va venir dans les prochains mois?

Espérons que je puisse  voyager. J'ai besoin d'aller voir ce que le monde peut m'offrir, il n'y a pas assez de murs à Vancouver !!

FC: Le mot de la fin?

Il faut violer les bonnes règles.


Merci Sueme.

 

Le site de Sueme

Sueme sur FatCap

Sueme sur Twitter

2

 

3


Sueme

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS