Covering

La Toison d'Art

       

Par Chrixcel |  Publié le Lundi 13 Août 2012.

Lorsqu’un collectif d'artistes issus du street art prend d’assaut les murs d’un centre commercial dijonnais… cela donne La Toison d’Art, avec le concours de Riofluo.

Nous vous avions parlé il y a quelques semaines de la réappropriation d’un supermarché abandonné par des artistes qui a abouti à un projet de livre, Mausolée, initié par Lek et Sowat. 

Ceci nous amène à un autre projet qui réunit une petite partie des artistes ayant pris part au projet Mausolée, mais cette fois-ci dans une zone commerciale tout ce qu'il y a de plus active et fréquentée !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, une cinquantaine d’artistes ont été conviés au centre commercial de Dijon "Toison d’Or", rebaptisé la Toison d’Art pour l’occasion, afin de réaliser des peintures, performances et installations pendant 2 mois.

Making-of de "Transition Zéro", par le collectif Onoff (Limo-Neoar-Olson).


Les OnOff à la découpe (*)

Les sessions, ateliers et expositions ont été orchestrés par le collectif Riofluo, dont Skio, bien connu sur FatCap, est le membre fondateur. Ils se sont tenus entre le 12 mai et le14 juillet derniers dans les zones en phase de reconstruction de certains locaux du centre.

Le profil à la Hitchcock de Kashink, in "Colors in the Dark" (*), installation avec lumière noire. 


Certains artistes qui comme Kashink (*) ont utilisé des couleurs dans leurs compositions semblent avoir respecté une certaine unité graphique, en reprenant notamment les formes géométriques de l'affiche (voir plus haut).  

FatCap a souhaité en savoir plus sur ce projet unique en son genre. Dans ce temple de la consommation, nous avons pu observer que l’intégration d’œuvres très variées au sein du complexe commercial et la sensibilisation aux arts de rue à un public a priori non éclairé a pu voir le jour.

Autre vue du travail de Kashink, qui a investi un espace de 80 m² à elle seule (*).

Cette synergie a pu se faire grâce à une équipe d'artistes et d'organistateurs qui a su exploiter un lieu inhabituel, conception généralement peu compatible avec l'univers consumériste. Par son implication et sa volonté manifeste de donner à voir le meilleur d’elle-même, l'ensemble est une réussite.

Dans cette installation intitulée "Grande vague" par Arnaud Wayh, artiste dijonnais, la démarche consistait à demander à chaque visiteur d’apporter une planche de bois (portes, étagères, morceaux cassés…), afin d'arriver au résultat ci-dessous.


Ce sont finalement les autres artistes qui ont mis la main à la patte.


Tel un décor théâtral tout en pointes, ci-dessus le making-of de "Songe d'une nuit d'été" par Lek & Sowat (miroirs, bois, carton...*)

La plupart des créatifs ayant eu carte blanche à quelques exceptions près, les réactions du public furent diverses et à ce titre très intéressantes.

Les Creative Battles ont consisté en la réalisation d'oeuvres en temps limité in situ (*)

Il faut savoir que ce projet émane d’une commande du comité de direction de la Toison d’Or, dont le but était d’attribuer à des artistes contemporains des espaces vides destinés à la rénovation ou à la destruction, et ainsi rassurer une clientèle d’habitués avec lesquels il a fallu dialoguer. Des oeuvres, en lieu et place de leurs shops préférés ?! Pourquoi ? Comment ?

Hologramme, par Romi (GF) qui a beaucoup peloté pour construire cette main en fil de laine...(10 pelotes au total).


Une bonne partie des oeuvres a également été réalisée en noir et blanc, tranchant nettement avec la saturation de couleurs et de mouvements perpétuels visibles au sein de la galerie commerciale au cours de la journée.

La peinture de Skull (*), "Vanité enfantine", a été controversée en raison de son caractère "morbide". Il est surprenant de constater à quel point la perception de la tête de mort est parfois sujette à caution en fonction de son contexte. Pourtant familière à toutes les catégories sociales et accessible sous toutes ses formes (bijoux, vêtements, objets dérivés en tous genres...), certains ne la tolèrent pas pour autant dans la sphère quotidienne... Comme si le shopping permettait si bien de se laver la tête qu'on ne supportait pas de la voir ainsi représentée, rappel peut-être trop flagrant de notre condition de mortels... Heureusement, ce crâne-là a tenu tête et n'a finalement pas été recouvert en dépit des critiques.


Collage et craie par Stew


L'un des panneaux en carton du "face in hole" contest par Asty du 711 (*)

C’était un double défi pour les artistes, de générer à la fois de l’intérêt en proposant un contenu culturel très personnel, et de s’intégrer dans une structure prévue à un tout autre effet dans une région qui n’était pas la leur.

Skio (*) a réalisé une peinture monumentale intitulée "Human Link" dans un bassin aquatique de 200 m²...dont le plafond s'est écroulé accidentellement une semaine plus tard !


Skio / Human Link / Toison d'Art from Riofluo on Vimeo.


Et Sowat a investi l'autre bassin (*)


Faute de trouver beaucoup d’artistes locaux disponibles et prêts à s’intégrer à l'équipe, Riofluo a fait appel à une majorité d’intervenants franciliens, hormis les facétieux niçois du crew Ghetto Farceur.

Philippe Baudelocque a dessiné à la craie une chouette cosmique à l'entrée principale...(*)


Et une composition plus abstraite mais tout aussi cosmique...qui pourrait passer pour la constellation de la Toison ! 


Bien que celle-ci n'existe pas, rappelons pour faire un peu d'histoire que la Toison d'Or est certes un mythe grec, mais surtout un ordre de chevalerie fondé en 1430 par Philippe Le Bon, duc de Bourgogne... un petit clin d'oeil à un autre Philippe (qui n'en est pas moins bon... ;) En tout cas, cela explique le nom du centre commercial !

Côté collages, toujours en noir et blanc, Loeilpartoo (*) a investi les poteaux pour ses "Totems et personnages".


Côté typo, Shane (ODV) a composé un lettrage (*) à la craie


Ainsi que le typographe Adrien Midzic (*)


Pour assurer l'interactivaté avec le public, un mur d'expression libre était livré à l'inspiration des passants comme un tableau d'écolier (*).


Des ateliers étaient également animés pour les enfants pendant la manifestation.


Collage de Titi from Paris

On peut saluer la double performance des artistes d'avoir su dépasser les préjugés liés au lieu d'intervention et d'avoir su élever leur art sur ce podium inattendu.

Les TSF ont fait découvrir leurs anamorphoses à un public bluffé (*).


Popay quant à lui a composé une fresque en extérieur de 25 mètres de long (*).

Mais, éternel bémol : on regrettera que les œuvres soient destinées à la destruction, même si elles ont joui d’une forte visibilité sur près de 3 mois.

Autre fresque en extérieur, par les GF (Romi-Skio-Rems-Bims*)

D’aucuns diront que c’est dans la nature même de l’art urbain, connu sous le nom de street art pour le grand public, de disparaître, par son caractère sauvage et éphémère. On observe d'ailleurs de plus en plus d’initiatives de collectivités privées ou d’institutions qui font appel à ce courant d’art « courant d’air » comme bouche-trou ou faire-valoir sur des supports voués à disparaître, sans envisager d'œuvres pérennes.

Fresque GF

Certes, c’est déjà mieux que rien. Mais cela en dit long sur le chemin à parcourir dans les mentalités pour que ce mouvement trouve ses marques dans un monde idéal où l’art serait accessible pour tous, indépendamment des contingences financières et en dehors des circuits fermés des musées, galeries et autres salles de ventes aux enchères.

Recyclable ? Non recyclable ? Telle est la question...


Un grand merci à "Skiofluo" & Peggy ! Photos suivies de (*) by Riofluo


Les Artistes

Sowat, Lek, Ghetto Farceur crew (Romi, Skio, Bims & Rems), Philippe Baudelocque, Kashink, Titi From Paris, Shane, NiceArt, Loeilpartoo, Stew, Skull, OnOff (Limo, Neoar & Olson), TSF (Papy & Milouz), Popay, Arnaud Weyh, Michael Beerens, Nols, Stanley, Adrien Midzic, Aty (light painting), Heko, Asty.

Les Exposants

Jeremy Jean, Pierre Fontana, Alain Bourgine, Dominique Bertaux, Cynik, Arnooo! 

Le site de RIOFLUO. Retrouvez toutes les vidéos sur la page Vimeo de Riofluo (making-of, teaser, battles, "face in hole contest"...)

Et cliquez sur les liens ci-dessus pour retrouver le travail des artistes !

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?