Covering

Secret Wars

       

Par Vincent Morgan |  Publié le Mercredi 9 Juin 2010.

Le Fight Club du street art est passé par Paris pour une Battle entre l'équipe parisienne et l'équipe anglaise de Southampton. Images d'une soirée pas comme les autres.

Secret Wars visite Paris.

 

C'est au Pied de Biche que s'est déroulée l'étape parisienne de Secret Wars dans une ambiance chaleureuse et créatrice. Sorte de joute artistique underground, Secret Wars commence en 2006, organisée par Terry Guy et le collectif Monorex. Ce concept de live art battles se développe dans de nombreuses villes (Europe, USA, Japon...), et  prend en 2010 une nouvelle dimension en devenant Secret Wars Euro League. Sur le même principe que les championnats sportifs, des équipes d’artistes s’affrontent en plusieurs rounds à travers l’Europe (Londres, Lisbonne, Berlin, Copenhague, Dublin, Amsterdam, Paris...).

 

Pied de biche

 

secret wars

 

Les règles sont simples : ils ont 90mn, deux murs/panneaux blancs et des markers noirs pour prouver qu’ils sont les meilleurs. Les équipes peuvent être composées de plusieurs artistes.

 

Un jury de quatre personnes et la foule votent à la puissance du décibel pour  élire l’équipe qui participera à la prochaine battle.  Cocorico ! L'équipe française a gagné à domicile bien que les Anglais n'aient pas démérité. A en voir les images finales, l'humour et l'esprit clash des « froggies » a triomphé de la beauté et la finesse "so british".

 

secret wars 1

 

C'est la librairie-galerie le Pied de Biche qui a accueilli l'évènement à Paris. Dénudée pour le Battle, la place a été faite dans la galerie pour le public et les planches blanches placées en vis-à-vis dans la salle. L'équipe de Southampton composée de ZADOK et HICKS a réalisé une superbe représentation au pinceau, tandis que l'équipe française (LA FAILLE, KUB & et BIGNO) a été beaucoup plus belliqueuse et nous a régalés avec une thématique autour de la grenouille en allant jusqu'à caricaturer les deux artistes anglais.

 

equipe francaise secret war

Kub de l'équipe française. Photo par Samuel

 

secret wars

Zadok, équipe Anglaise. Photo par Samuel

 

Hicks

Hicks de l'équipe Anglaise. Photo par Samuel

 

 

 

1

La Faille de l'équipe Française.  Photo par Samuel

 

I

 

qq

 

andrew

 

 

Passée une présentation désopilante et « gay-friendly » des deux teams, dès le début les « French fuckers » ont donné le ton, narguant la mention « no diss, just style » (pas d’offense, juste du style) de l’équipe britannique, plus dans l’esprit chevaleresque de Richard Cœur de Lion (peut-être un clin d’œil sur leur dessin final ?). 

 

Car si les bouffeurs de grenouille ont fait la nique à Queen Mum, c’est dans la bonne humeur et dans le souci du détail comique que le trio a fait flancher le public et le jury. Ainsi la Guerre de Cent Ans n’aura duré que 90 minutes, les markers auront remplacé les lances mais pour autant les Frenchies n’auront pas omis de lancer quelques piques façon Moyen-âge à la perfide Albion…

 

 

chrix

Photo par Chrixcel

 

sd

 

 

Le blason a supplanté les blazes dans un déluge de batraciens aux dents longues, Hicks est représenté étranglé par une langue bien pendue, et Zadok semble sommé de retourner à son biberon entre catapultage d’arbalétrier et gobage de mouches. Mais on ne peut que saluer la prestation toute en subtilité des Anglais venus là en terre historiquement ennemie ! Soyons fair-play, n’oublions pas qu’ils étaient 2 contre 3…Les vieux contentieux et les clichés ont peut-être la dent dure, mais heureusement l’humour et l’amour du dessin sont les ingrédients qui ont fait de cette battle un événement attractif, drôle et réussi.

 

d

 

g

 

k

Photo par Samuel

 

hj

 

Chrix

 

 

tiff

 

Le  verdict du jury par Chrixcel

 

Secret war final

Photo par Chrixcel

 

Secret wars apris final

Photo par Chrixcel

 

artists

Photo par Chrixcel

 

zadok

Photo par Chrixcel

 

A

Photo par Samuel

 

Nous devons cette soirée à l'équipe du Pied de Biche, librairie-galerie ouverte le 6 mai dernier par Tiffany Khalil. L’idée d’accueillir Secret Wars s’est faite sur une rencontre avec Terry Guy. Le caractère underground, festif et surtout créatif des battles artistiques correspondait parfaitement à l’esprit du lieu, qui a pour vocation, comme son nom l'indique, d'enfoncer les portes de la création hors des sentiers battus et de faire connaître des artistes peu connus et la littérature underground. La première exposition levait le voile sur les oeuvres de Navette, Easy Sacha  et Nicoz Balboa. La prochaine « Bienvenue dans l’âge ingrat » montrera des œuvres de jeunes artistes (peintures, dessins, animation, collages, tableaux peints, etc.) à partir du 10 juin et ce jusqu'au 31 juillet.

Photos par Samuel, Chrixcel et Vinz

 

Visuel Secret Wars par Alexandre Avram

 

Texte par Chrixcel et Vinz

 

Liens :
 
Le Site du Pied de Biche


Le collectif Monorex

 

Le site de Secret Wars
 
Le flickr de Hicks

 

Le portfolio de Samuel

 

Chrixcel sur FatCap

 

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS