Interviews

Interview Sly2

       

Par Kacem |  Publié le Lundi 9 Juillet 2012.

Sly2 est des artistes que nous suivons depuis longtemps chez FatCap. Nous sommes très contents de vous le présenter à travers cette interview chargée en photo et anecdote!

FatCap :  Salut Sly2, ça va bien?

Sly2 : Ça va tranquillou, merci à FatCap de me donner la parole.

FC : Avec plaisir! D’où viens-tu ? Raconte-nous tes débuts et ta découverte du graffiti.

S2 : Je viens de la banlieue sud de Paris. En fait je me suis mis au graffiti en 2000 par l'intermédiaire de 2 potes du basket (Same et 2Keus) ensemble on formait le JFO crew, c'était l'époque Rap et Basket, je me souviens aussi de Jest qui était dans notre équipe de basket et qui cartonnait pas mal en graff !

S2 : On a découvert cette discipline tout seul, à l'époque on savait même pas qu'il y avait différents types de caps ha ha… Je me souviens on se prenait de bonnes claques visuelles dans les terrains vagues avec les FD8 et les 3CK. Puis j'ai rencontré Quesa, Trai, Size et G.zu, c'était le KOC crew.

Peinture sur mur par Sly2, Quesa, Trai & Milouz (1995)

Au lycée j'ai fais la connaissance de Duza qui m'a fait rencontrer Crol, Chour, Pertur.B, Diar, Alwst, Simer, TwoAreg, Morne… En 2003 suite à un voyage sur Poitiers, nous avons rencontré Viper, Res et Zos là-bas et avons monté le 3PP crew.

Première fresque des 3PP

Les peintures ont pris plus d'envergure, on graffait de plus en plus souvent et j'ai fait pas mal de sorties nocturnes avec Trai et Quesa… Que de bons souvenirs! Aujourd'hui les productions collectives se font plus rares de par le fait que la plupart d'entre nous bossent. Mais le crew existe toujours à travers les différentes personnalités.

Sly2, Quesa & Trai

 

FC : Que signifie ton nom et comment l’as-tu trouvé ?

S2 : J'ai ce nom depuis le début en fait je suis pas allé chercher bien loin, c'est l'abréviation de mon prénom (Sylvain) et j'ai ajouté le 2 car tous les Sylvain s'appellent Sly.

FC : Pour quel(s) crew(s) tu représentes ? Que signifient-ils ?

S2 : 3PP (Trois Petits Points / Trip Paris Poitiers), KOC (King Of Colors) et JFO (Just a Fast One).

FC : Qu’est-ce qui t’as poussé à créer tout ça ?

S2 : À créer tout ça? Tu veux dire à me lancer dans le Graffiti? Honnêtement c'était pour tester de peindre à la verticale sur un support plus grand que soit, sortir de la feuille A4 puis c'était surtout pour tripper avec les potes.

FC : Une formation artistique en poche ou bien autodidacte?

S2 : Autodidacte, j'ai toujours dessiné depuis tout petit. J'ai essayé de rentrer dans plusieurs écoles de dessin mais il m'ont refusé car j'étais pas assez bon… En math hé hé ! J'ai un diplôme d'imprimeur, rien à voir avec ce que j'aurais voulu faire.

FC : Comment tu définirais ton style ?

S2 : C'est très dur de se définir soi-même. En tout cas c'est illustratif il y a un traité Bande Dessinée et un côté esquissé. Je peins de façon très spontanée et instinctive.

FC : Quelle est la place du graffiti dans ta vie ?

S2 : C'est une passion parmi d'autre, je ne fais pas que du graffiti, je fais aussi des toiles, des photos… Avec cet hiver j'ai pas trop graffé mais je vais me rattraper j'ai de grands murs en attente hé hé !

FC : Qu’est-ce que tu aimes dans le graffiti ? Qu'est-ce que tu n'aimes pas ?

S2 : Ce que j'aime dans le graffiti, c'est que c'est un art gratuit, ouvert à tous qui peut permettre de voyager et de rencontrer des gens. C'est un art illégal où les acteurs de cette discipline prennent des risques pour l'amour de celle-ci. Le graffiti est très à la mode en ce moment et on se retrouve avec énormément d'amalgames. Aujourd'hui on peut croiser des jeunes qui vont vous dire : "Ouais moi je graff, je fais des lettrages dans mon cahier de textes !"

Cahier de texte de Sly2...

Pour moi le graffiti est un état d'esprit, et ne se résume pas à faire un lettrage sur une feuille. Aussi dès qu'il y a de l'argent qui entre en jeu, pour ma part ce n'est plus du graffiti, c'est de la peinture mais plus du graffiti. Enfin voilà ça peut paraître très con mais je fais bien la différence entre les deux. Autre chose avec laquelle j'ai du mal, ce sont les pompeurs de style, on en voit énormément dans ce milieux, il suffit pas d'être fort techniquement mais d'être créatif. Le pire c'est que certains se font connaître par des novices alors qu'ils ont tout piqué… Faut innover si c'est pour tous faire la même chose ça n'a plus de sens… à mon avis. Voilà c'était ma partie vieux con de l'interview hé hé ! Je n'ai pas à citer de blases, eux-mêmes se reconnaîtront.

FC : Quels sont tes préférences (personnages, paysages, pièces..)?

S2 : Je fais plutôt des personnages, après je kiffe le lettrage quand j'en fais ce sont souvent des lettres basiques plus en typo/tag, j'aime garder les lettres lisibles.

Je suis pas fan des lettrage 3D, même si dans ce domaine il y en a qui défoncent, je ne prends aucun plaisir à en faire.

Sly2 en mode 3D (voir le Live!)

FC : Tu utilises toutes sortes de techniques et supports. Qu'est-ce qui t'as amené à elles?

S2 : La curiosité tout simplement. Le graffiti c'est une chose mais je vois l'art en général et ne me limite pas à un seul support. Tout ce qui est art visuel m'intéresse, mais l'écriture m'attire aussi de plus en plus… En fait c'est simple j'aime créer, et tout faire moi-même si possible.

FC : Perfectionniste?

S2 : Oui et non, je suis très impatient, j'aime aller dans le détail même je vais surtout vite du coup il m'arrive souvent de prendre une photo de ma peinture et de me rendre compte après coup que j'ai oublié trop de trucs. Pour les toiles je prend plus mon temps, mais en général je ne passe pas plus de 2 jours sur une toile… Si je ne la finis pas direct je l'abandonne.

FC : C’est quoi tes goûts en terme de livres et de films (ton meilleur film, meilleur album, et meilleur livre par exemple) ?

S2 : Impossible à dire, il y a des choses incomparables… Pour les livres, ce qui est sûr c'est que je lis principalement des B.D. Pour le son, je suis éclectique mais je suis surtout un grand fan de Rap français, l'amour des jeux de mots, loin très loin de ce qu'on entend à la radio.

FC : Lis-tu des comics, des mangas etc ? Qu’est-ce tu penses de leur influence sur le graffiti ?

S2 : Alors là ça va peut-être te surprendre mais je ne lis pas de mangas… Il y a énormément de codes dans les dessins de mangas, je trouve finalement qu'ils ont tous le même style et cela ne m'intéresse pas. Après peut-être que si je me penchais plus dessus j'arriverais peut-être à les différencier… Il paraît que les histoires sont généralement bonnes. J'imagine que le manga est pour moi comme le lettrage pour un non initié.

Quant à son influence dans le graffiti, perso je ne le vois pas directement ou alors ce sont des graffeurs qui recopient un dessin manga, si c'est pour rendre hommage pourquoi pas. Mais je suis pas spécialement fan de ce qui est de recopier des personnages de B.D., manga ou autre...

FC : Quelles sont tes sources d’inspiration ?

S2 : Les bandes dessinées, la musique, l'actualité et surtout les amis. Je peins énormément des photos que j'ai prises.


FC : Cites-nous un artiste dont tu admires et respecte le travail.

S2 : Il y en a plein… Ceux qui m'ont donné envie de graffer et qui me mettent une claque à chaque fois c'est Mode2, Alex, Dran et Banksy.

FC : Si ton style était une chanson ou un groupe de musique ce serait quoi ?

S2 : Pour le groupe ce serait Les Sages Poètes De La Rue direct hé hé je suis un grand fan, les images de Dany Dan, la folie de Zoxea et la poésie de Melopheelo !!! Et un son "Les mains chromées" de RES mon pote de mon crew 3PP à suivre son album à venir et ses vidéo freestyle/rap contenter sur le net.

FC : Comment organises-tu tes peintures ? Tu fais des sketches ou t’es plutôt freestyle ? Est-ce que t’as tes petites habitudes ?

S2 : Je ne fais jamais de sketches, hormis pour des projets conséquents. Je pars souvent de photos d'amis que j'ai prise. Je me lasse vite lors de l'esquisse et j'aime ne pas perdre de temps dessus, je veux tout de suite attaquer le remplissage… Du coup je fais d'abord un remplissage à l'arrache, puis je retravaille de façon esquissé par dessus de cette manière je m'amuse et de plus je crée ma propre touche. Quoi qu'il en soit je m'adapte toujours au mur et il y a toujours une partie freestyle.

En ce qui concerne les lettrages c'est toujours de l'impro. Et le tout bien sûr avec du son dans les oreilles ou bien si j'en ai pas, je vanne mes potes, ça fait passer le temps :)

FC : T’es plus qualité ou quantité ?

S2 : Qualité (ça fait bien modeste de dire ça tiens).

FC : Comment accordes-tu tes couleurs?

S2 : À l'instinct. En général je suis plus attiré par les couleurs chaudes mais j'ai mes périodes. Il y a quelques années c'était les bleus... Je remarque qu'en France, on va beaucoup utiliser 2/3 couleurs complémentaires. Alors que dans les pays d'Amérique Latine ils savent marier toutes les couleurs et faire des fresques multicolores, c'est magnifique.

FC : Quel était ton graff le plus dangereux ?

S2 : Mon graff le plus dangereux… Attends voir… C'était un soir sur les voies ferrées, j'étais avec mon amie en train de peindre quand un train a déboulé et est passé à 1 mètre de nous, on était collé contre le mur !

FC : As-tu collaboré avec des artistes étrangers ? Si oui, lesquels ? Comment s'est faite la connexion ?

S2 : Ouh là, j'ai rencontré plein de graffeurs étrangers mais j'ai pas vraiment fait de réelles productions avec eux, si ce n'est lors de jam. Sinon j'ai collaboré avec 2 graffeurs du Burkina Faso quand j'y suis allé. Il sagit de Deris et Dam (R.I.P) ce sont les premiers graffeurs de Ouagadougou. Je suis toujours en contact avec Deris, il est devenu très actif, ça fait plaisir. Il fait pas mal de planches de bandes dessinées avec beaucoup d'humour, j'ai hâte qu'il sorte une BD hé hé!

En collaboration avec Papy, Milouz et Baka (Burkina Faso)

Il y a Fusa aussi, une très bonne amie globe-trotteuse sur les bords qui est repartie vivre au Chili. On a fait quelques peintures ensemble et avons passé de bons moments, on a la même vision de l'art et on se motive mutuellement pour peindre. Elle a un magnifique petit carnet que j'ai bien envie de lui piquer où elle fait que des tueries, je vous invite à visiter son site. Et voici un petit film que j'ai réalisé sur son taf :

FC : Quelle est la meilleure ville pour peindre, il fait bon peindre ?

S2 : De ce que je connais, en France je pense à Poitiers même si ça a un peu changé ces derniers temps. Sik un graffeur de là-bas avait débloqué énormément de murs en plein centre ville !

FC : Quelle réaction tu voudrais que ton graff évoque chez les gens ?

S2 : Ça va dépendre de ce que j'ai peint mais je jonglerais avec "Ça fait plaisir" et "Heu… C'est fini?" En gros pour moi soit ma peinture n'a pas spécialement de message et j'ai juste envie que visuellement ça plaise… Soit elle en a un et à ce moment peut m'importe la réaction des gens tant que je fais passer mon message.

FC : Ta meilleure expérience en graff ?

S2 : Mon voyage au Burkina Faso avec les TSF pour un festival Ouaga Hip Hop.

FC : Ta pire expérience en graff ?

S2 : Quand il m'a fallu débourser une forte amende juste pour un camion. Hé oui c'est les risques, vaut mieux courir vite et faire du footing tous les jours. Il y a aussi la fois ou j'ai fait une G.A.V à Bruxelles avec une amie graffeuse alors que nous n'avions rien fait mais avions juste des bombes sur nous, les flics nous on embarqué avec comparution immédiate devant le procureur. Résultat des courses, le procureur a admis que les flics avaient fait une bavure. Dans l'affaire mon carnet d'esquisse s'est retrouvé à la brigade anti-tag sans possibilité de le récupérer... Ça c'était vraiment moche snif !

FC : Dans quelle direction tu veux faire évoluer ton style ?

S2 : Il y a tellement de choses qui me révoltent, j'aimerais être engagé dans mes peintures et ainsi lier le fond à la forme… Dran est un modèle pour ça, il a le style, l'humour et le sujet.

FC : Qu’est-ce qui fait pour toi qu’un graff est réussi?

S2 : Je n'ai pas vraiment de critères spécifiques par rapport à ça. Mais si l'auteur a signé c'est qu'il n'a pas trop honte ! Après les goûts et les couleurs… Je peux kiffer des graffs totalement différents, je n'ai pas de préférences particulières.

FC : À qui appartient la rue ?

S2 : Heu... À ceux qui se couchent tard non?

FC : Ta vision du graff a-t elle changé avec le temps ?

S2 : J'ai toujours la même vision du graff, pour moi le graffiti c'est la liberté d'expression totale ou que ce soit, du coup dès que l'auteur se bride, ce n'est plus du graffiti. La différence entre la publicité que l'on se prend tous les jours dans la face et le graffiti c'est l'argent. D'un côté nous avons les marques qui payent des emplacements publicitaires pour vendre leurs produits et de l'autre un artiste qui peint au risque de se prendre une amende va vouloir s'exprimer et faire vivre son art.

FC : Que penses-tu de l’impact d’internet sur le graff ?

S2 : Je dirais que cela a un impact positif, ça permet de partager les peintures au-delà de la rue. Mais comme dirait mon ami C215 il ne faut pas en oublier de peindre peindre et peindre  !

FC : Comment définirais-tu le milieu de l’art?

S2 : L'art est quelque chose de pure mais comme dans chaque milieux, il y a des profiteurs qui veulent s'en mettre plein les poches. Pour résumer je dirais que l'art est pourrit quand ça devient une course à l'argent .

FC : Comment vois-tu le graff évoluer dans les 10 ans à venir ?

S2 : Plus de magazines spécialisés, plus de graffeurs. Aussi il y a de plus en plus de filles qui s'y mettent, c'est plutôt plaisant. J'espère sincèrement que de plus en plus de gens s'exprimerons librement dans la rue.

FC : Quelle différence fais-tu entre le graff et ce qu’on appelle le street art ?

S2 : Pffffiou encore là on a tous une vision différente… Pour ma part le street art est une grande famille qui réuni plusieurs disciplines (graff, collage, pochoir ect). Puis le graffiti est composé de plusieurs disciplines, mais pour moi le graffiti fait partie intégrante de l'art de rue évidement.

FC : Pourquoi le graffiti fait peur?

S2 : Pour moi, le graffiti est un art anarchiste que l'état ne peut contrôler… Il est donc compréhensible que cela puisse apeurer certaines personnes car cela veut dire que les autorités locale n'ont pas réussi à "sécuriser" le périmètre.

Mais il ne faut pas que les gens oublient que ce n'est que de la peinture, certes c'est très égocentrique d'imposer son nom à tout le monde mais quand on est pas dedans il est difficile de comprendre la démarche.

Les gens ont peur de ce qu'il ne connaissent pas, par exemple si tu fais un perso dans une fresque dans un terrain vague et qu'un passant vient te parler, dans 99% des cas celui-ci te dira "C'est bien ce que vous faite, par contre les trucs à côté…" La plupart du temps les gens n'aiment pas les lettrages… Et pourquoi? Par ce qu'ils ne comprennent pas. Et c'est bien dommage, j'ai la chance de peindre avec Quesa qui est un gros tueur en lettrages, qui innove et à chaque fois on a le droit à cette remarque, ça devient lassant.

Fresque de Sly2 & Quesa

FC : Tu pratiques une autre forme d’art, mis à part le graff?

S2 : La photo. En fait j'aime travailler tout ce qui est visuel, du coup la photo est une discipline très importante à mes yeux… En général je fais mes peintures d'après mes propres photos. Au moins je me retrouve avec un modèle unique et de toutess façon j'aime tout faire de A à Z.

FC : C'est toi alors qui photographie tes peintures ?

Oui c'est moi qui prend en photo mes peintures, comme la plupart des graveurs héhé. Et aussi pour mon petit carnet d'aquarelle.


FC : T’as réussi à serrer des meufs avec le graff, il paraît que le bodypainting ça marche bien…

S2 : Il y a plein de gens qui me posent la question pour le bodypaint…  Et non c'est pas le but, j'aime jouer avec les formes du corps, voir ton dessin déformé par les différentes postures. Ça m'intéresse pas de faire un lettrage sur un cul. J'aime mettre en valeur le modèle et en général je m'adapte à la personnalité de la personne.

Je me suis fait une petite feuille ou j'ai marqué plein d'idées pour le bodypaint, il y a énormément de choses originales à faire… Je suis souvent à la recherche de nouveaux modèles selon les idées. Si tu as un vieux avec un visage très ridé d'ailleurs ça m'intéresse.

J'invite d'ailleurs les personnes intéressées ou à me servir de modèle à me contacter via facebook (Sly2 ou Sly2.Two).

Mais si tu te lances dans le graff pour les filles… Serres les seufs, dis-toi que tu as plus de chance de te faire serrer par les keufs que par une meuf (Ha ha ha! NDR)!

FC : Quels sont tes défauts et qualités?

S2 : Mes qualités, ouh là il y en a un paquet ! Je dirais grand, plutôt beau gosse, gentil, riche… Non pour résumer je pense que ma qualité première c'est ma modestie ha ha ha ! Sinon pour les défauts, j'en ai pas, ou alors peut-être mon intelligence supérieure qui me joue parfois des tours. Je peins aussi avec des gars qui me poussent vers le bas :)

FC : Association de mots. Je te donne une liste de mots, et tu me donne le premier mot qui te vient à l’esprit:

S2 :

- Graffiti : Liberté
- Colombes : Lycée
- Calligraphie : CROL
- Recycle your walls : T-shirt

- Photographie : Lini tableaux / futur graff.
- Hip Hop : Disciplines.
- Danse : Mouvement.
- École : Heu... Pouvez répéter la question?



FC : Une anecdote sur tes sessions graff ?

S2 : C'était en 2009 il me semble quand je suis arrivé à Ouagadougou au Burkina Faso. Nous étions sorti peindre le soir avec Dam, il nous amène sur un mur de stade, on commence à peindre quand on se fait arrêter par l'armée, résultat on se retrouve avec 2 scooters confisqués et une convocation au commissariat le lendemain. On flippait de se voir retourner en France alors qu'on venait tout juste d'arriver. On se pointe devant le bureau du commissaire le lendemain et celui-ci nous demande de patienter… À travers la vitre on pouvait voir qu'il regardait Bob l'éponge, on avait juste à attendre la fin de l'épisode pour être reçu ha ha ! Au final on a juste eu une amende pour récupérer les scooters à la fourrière mais rien pour le graff. On s'en est quand même sorti avec un joli papier en guise de convocation avec marqué "Décoration sans autorisation" !!!

Très bon souvenir au final !

Sinon il y a l'histoire de Quesa avec son chat… Mais je préfère me taire à ce sujet !

FC : Maintenant que tu as abordé l'anecdote… Vous avez fait du bodypainting sur son chat?

S2 : Non Quesa est très possessif avec son chat, il a jamais voulu me le laisser !

FC : Vis-tu de ton art ?

S2 : Ça met du gruyère sur les pâtes mais cette année je suis de plus en plus sollicité pour des projets donc c'est cool.

FC : Des projets à venir ?

S2 : Ouh là énormément j'ai un programme très chargé cette année. Battles, le Meeting Of Style. Toute cette année j'ai pas mal de résidences avec la compagnie de danse NOMADE, j'y ai fait le décor et les prises vidéos. On devrait pas mal voyager pour la jouer…

Décor de la compagnie Nomade

Je prévois aussi monter une exposition personnelle sur Paris pour 2013.

FC : Le mot de la fin, dédicaces ?

S2 : Ali aka Dam (repose en paix), Deris, les crews 3PP TSF MTS NOK FR75, 2Keus et Same, les compagnies E.go et Nomade, Res et Lhomé (on attend les albums les gars) ! Fusa (tkt bientôt une peinture au Chili) GMG (chef oui chef), Kim-Lan, Serim (un bon gars HipHop), Zomeka (et ses chevaux), Roger (l'ancien de new génération m.c hélé), Size, Katou,Baba,Polau, Maro, toko,Nafina  (huilez les pinces les amis!), Mao (le papa toujours occupé), C215 (toujours de bons conseils), Dagobleen et Nico.k, Done, Whity et MOMES DU MONDE, Julien (beat maker en devenir), Kador, Kévin et Antoine (la team pierrier c'est graaaave), Kokorine, KPG, Miatoo et Team (grand malade), Floréal, Morne (trop hard l'amigo), wire, 2rode, Ekir, Brinx, Duza et Margot ( la malaxeuse de pâte), Chour, Foli, Crol,  Pocom ( merci pour mon site), Maïlis( tkt j'ai pas oublié la caricature),  1fekt, Alwst, Perturb, Nico et Cécile (le I.couple), Udrik, Rond, F.Calmet, Neko, Joss, Bidi, Stéphanie, James, Fleyo, Vilks, Jack2, Dj oneup, Kenji, Amine, Jeanne, Lucile, Ignacio, Sarah, Damien (et son manteau), Dan23, Hélène de strasbourg, BBoy joyeux, Kenza, Liliwen, Esper (retour à l'envoyeur), Madee, Nosbé, Mask, Mélodie, Momo, Armand, Sery, Rosko, Moz, Péon, onesept, Pakone l'équipe de Posca france, Rafik, Julie (rêveuse) Amo, Yapa, Eric (grand patron), Liliwen, Bom.k, Piz, les photographes Chrixcel, Dom, Hervé, Sepan, Panoramix, startape, Nath et Brigitte le PGC crew j'en oublie mais vous êtes trop nombreux et on m'a déjà limité à 600 caractères pour les dédicaces…Un merci à tous ceux et celles qui me suivent, à Fatcap et à toi Kacem pour l'interview.

FC : Merci à toi !

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?