Interviews

Interview CRONO Project

       

Par Kacem |  Publié le Mardi 31 Juillet 2012.

Le CRONO Project fut un énorme succès à Lisbonne. Beaucoup de murs géants ont été peints par Blu, Os Gemeos, Vhils et beaucoup d'autres. Rencontre avec l'un des iniateurs...

FatCap : Qu'est-ce que le CRONO projet?

Pedro Soares Neves : Ce n'est pas facile d'avoir une seule réponse à cette question. Personnellement je dirais que c'est une expérience de créativité urbaine basée à Lisbonne qui tourne autour de la notion de temps et des saisons.

FC : Qui est le créateur du projet?

PSN : Nous sommes trois : Angelo Milano du Fame Festival, Vhils (Alexandre Farto) et moi-même.

FC : Peux-tu décrire l’élaboration du projet?

PSN : Non.

Sam3 © Bella M

FC : Ok, comment avez-vous découvert le street art? Qu’est-ce qui vous a amené à prendre en photo?

PSN : Personnellement j'ai beaucoup de mal avec le mot "Street Art". Je suis juste un citoyen créatif comme beaucoup.

Il y a quelques "citoyens" qui sacrifient leur vie pour changer notre environnement (sans autorisation). Ils méritent une reconnaissance pour ça. Cette reconnaissance peut venir des festivals, des expositions en galeries... Mais le plus important c'est vraiment ce travail quotidien de milliers de citoyens qui prennent soin de l'espace public en y apposant leur art sans demander la permission.

Os Gêmeos © Bella M

FC : Comment avez-vous choisi les artistes?

PSN : La plupart du temps c'est Angelo Milano qui était responsable du choix artistique, donc je ne peux pas trop te donner d'informations sur le processus de choix. Je peux dire que les choix du premier groupe étaient absolument géniaux (Os Gemeos, Blu et Sam3), la connexion entre leur art et le choix des murs était parfaite.

Dans le second groupe (Lucy Mclauchlan, Erice Il Cane et ARM), nous avons introduit les artistes locaux.

ARM (Détail - Av. da Liberdade) © Stick2Target


Erica Il Cane (Détail - Av. Fontes P. de Melo) © Stick2Target


ARM (Détail - Av. da Liberdade) © Stick2Target

Dans le troisième groupe (Momo, Vhils, Brad Downey), nous avons tenté de casser le paradigme de la peinture murale en apportant des approches plus inattendues.

Momo (Détail)

Dans le dernier groupe (Akay, Boris Hoppek) nous nous sommes concentrés sur la performance.

Akay "Instrument of mass destruction"


Boris Hoppek

FC : Qu'en es-t-il des murs et supports à Lisbonne? Comment avez-vous géré les autorisations? Quelle a été la réaction des autorités locales?

PSN : C'était justement ma responsabilité, ça découle de ma longue et complexe relation avec le conseil de la ville depuis 2008. En termes pratiques, nous avions sélectionnés plusieurs murs, nous les avons montré aux artistes, ils choisissaient, ensuite nous réglions les détails administratifs avec le conseil de la ville.

FC : Une anecdote à raconter?

PSN : Os Gemeos m'ont demandé " Si tu avais la possibilité de crier à ton boss un mot, ça serait quoi?" J'ai répondu… et 3 jours plus tard, j'arrive au bureau, et toutes les rues aux alentours était couvertes de "Fuck"!

FC : Hahaha, Quels sont vos projets à venir?

PSN : Nous avons bouclé le projet CRONO avec la mise en ligne du E-book.

De mon coté je monte quelques projets avec des artistes locaux qui je pense seront très polémiques dans la sphère du street art... Je n'en dis pas plus.

FC : Comment est ta relation avec la scène street art aujourd'hui?

PSN : Depuis que je me suis mis à faire des trucs, d'abord comme graffeur dans les années 90, j'ai essayé d'être fidèle à mon besoin personnel d'engagement vis à vis de l’espace urbain. Certains disent que le street art c'est juste de l'art contemporain. Pour moi c'est beaucoup plus. Mais bon, d'une manière générale mon avis c'est que la vie = L'art. Il y a des gens qui font de belles choses avec leur vie. Après, tout le reste suit le même cycle, la même histoire par laquelle chaque forme d'art passe... Mon travail se déplace dans les franges qui je l'espère ne seront pas souillées par l'argent et le monde du business. Je suis concentré sur le design urbain dans sa nature même au-delà de toutes considérations monétaires.

Vhils (Alcântara) © Vhils

FC : Comment définis-tu l'art de rue?

PSN : Une autre étiquette pour la psycho-géographie

FC : Un artiste en particulier avec qui tu aimerais travailler?

PSN : Aucun, juste un citoyen créatif!

FC : Quel est ton véritable objectif?

PSN : L'autogestion de l'espace public par les  citoyens à travers des actions artistiques.

FC : Le mot de la fin?

PSN : Jouer!

Momo


Vhils


Erica Il Cane (Av. Fontes P. de Melo) © Stick2Target


Lucy McLauchlan © Stick2Target


Lucy McLauchlan (Détail) © Stick2Target


ARM (Av. da Liberdade) © Keef Chemistry


ARM (Détail - Av. da Liberdade) © Keef Chemistry


Musique par Os Gemeos, Studiocromie, Koyo & Blu


Sam3


Série documentaire Streetosphère avec Pedro Soares Neves

Partager sur: Twitter | Stumbleupon | Digg | Delicious | Instapaper

DERNIERES VIDEOS

Où c'est?